Festival Les Escales 2018 – 27ème édition

Les Escales
Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 27/07/2018 - 29/07/2018
18:00 - 1:00

Emplacement
23 rue d'anjou

Catégories


Les EscalesLes EscalesLes Escales est un festival de musique world, pop, rock, électro se déroulant fin juillet sur le port de Saint-Nazaire en France organisé par l’association Les Escales.

Après deux années de préfiguration, la 1re édition du Festival Les Escales voit le jour au cœur de l’été 1992. C’est entre l’estuaire de la Loire et l’océan Atlantique que le Festival a tout naturellement trouvé sa place, sur le port de Saint-Nazaire !

  • Prêts pour trois jours de fête sur le Port de Saint-Nazaire ?!
  • On se retrouve les 27, 28 & 29 Juillet 2018 avec

Etienne Daho / Bigflo et Oli / Beth Ditto / Kool & the Gang / FEDER / Eddy de Pretto / Jane BirkinOrchestre Lamoureux / Oumou Sangare / Gogol Bordello / Ofenbach / Polo & Pan live / Her / AllttA 20syl & Mr. J. Medeiros / KOKOKO! / MEUTE / INÜIT / Ghetto Kumbé / Battle de corde lisse / Aerial rope battle / Walkabout Sound System / Glaö

— FOCUS MELBOURNE —

Confidence Man / Alex Lahey / RVG / ECCA VANDAL / Ben Whiting / Remi. / CC:DISCO! / Fantastic Man

>>BILLETTERIE<<


Artistes / Groupes présents au Festival :

Etienne DahoETIENNE DAHO : France – Pop

 

  • Vendredi 27/07, 20h30 – Grande Scène du port

Figure iconique de la pop française et influenceur majeur de la nouvelle scène pop, Etienne Daho a publié « Blitz », son onzième album studio en novembre dernier. Avec cet album ambitieux, il alterne entre gravité et légèreté pour renouer avec un son plus rock. Le roi de la pop française continue d’explorer son univers singulier et revendique plus que jamais ses inspirations de toujours (Syd Barrett, Phil Spector, The Velvet Underground). Plus de trente ans après ses débuts, Etienne Daho reste toujours un artiste audacieux, essentiel et passionnant.

Facebook    /      Twitter  /  YouTube    /      Instagram


Bigflo & oliBIGFLO & OLI : France – Hip Hop

  • Dimanche 29/07, 22h45 – Grande Scène du port

Dès leur début ils étaient là pour jouer dans « la cour des grands », sans prétention ni arrogance, mais avec une certaine insolence due a leur jeunesse. Un succès fulgurant pour les deux frangins qui les amène aujourd’hui à nous proposer leur deuxième album « La Vraie vie ». Ici ils cherchent à retrouver le chemin de l’essentiel : les potes et la famille, comme pour reprendre pied avec la réalité. C’est cette sincérité qui fait aussi la saveur particulière de leurs compos. L’engouement ne faiblit pas, les compteurs de vues s’affolent sur les réseaux sociaux. Les deux Toulousains viendront nous livrer un live à l’image de leur nouveau projet sincère et authentique.

Facebook    /    Twitter  /  YouTube    /    Instagram


Beth DittoBETH DITTO : USA – Pop/Rock

     

On l’a connue pimpante et fringante avec Gossip, Aujourd’hui l’icone revient pour un premier album soloFake Sugar”. Forte de sa stature et de l’engouement qu’elle suscite, elle orchestre avec brio un subtil mélange de rock, de soul, de blues et de pop où la voix en reste l’essence. L’iconoclaste Beth Ditto s’impose donc naturellement parmi ces jeunes artistes qui aiment prendre le contre-pied de la tendance. Elle utilise la provocation comme une arme de création contre le conformisme. Son show balance toujours une incroyable et inépuisable énergie vitale.

Facebook     /     Twitter    /  YouTube      /    Instagram


 Birkin GainsbourgBIRKIN GAINSBOURG – Le Symphonique : France – Chanson

  • Dimanche 29/07, 20h00 – Grande Scène du Port

L’histoire intemporelle entre Jane Birkin et Serge Gainsbourg s’écrit cette fois en version symphonique, accompagnée par l’Orchestre Lamoureux sous la direction de Philippe Forget. L’artiste interprète 22 chansons mythiques de Gainsbourg arrangées par le compositeur Nobuyuki Nakajima, sous la direction artistique de Philippe Lerichomme. Un hymne à la beauté et au patrimoine musical français, à la légende de Gainsbourg et certainement aux plus belles mélodies jamais écrites.

« Un jour j’ai évoqué à quelqu’un le fait que Serge s’inspirait beaucoup de la musique classique et à quel point il aurait été beau que ses textes soient interprétés avec un orchestre symphonique. Je viens juste d’écouter les arrangements que Nobu (Nakajima) a composés pour l’occasion, ils sont d’une beauté inouïe, avec une magie à la Mendelssohn, Messiaendes airs de jazz, de fantaisie, de charme… J’ai pris les chansons de Serge, les idées de Philippe (Lerichomme) et la magie de Nobu (Nakajima)… et aujourd’hui naît Gainsbourg Symphonique ! » Jane Birkin

Facebook    /      Twitter     /     YouTube


KKool & The GangOOL & THE GANG : USA Jazz/Funk

  • Samedi 28/07, 22h30 – Grande Scène du Port

Plus de 80 millions d’album vendus dans le monde et quarante ans de carrière font de ce groupe l’un des plus grand faiseur de hits de la planète. Créé en 1964 par les frères Bell, Kool and the Gang a influencé trois générations de musiciens. Grâce à des morceaux comme Celebration, Cherish, Jungle Boogie, Summer Madness, ils remportent deux Grammy Awards et sept American Music Awards. Le groupe s’impose en haut des charts mondiaux et reçoit 31 disques d’or et de platine. Kool & the Gang est aujourd’hui l’un des groupes de R&B les plus actifs de la scène internationale et reconnu pour son excellence lors de toutes ses performances live. C’est donc le groupe parfait pour un saturday night fever made in Escales !

Facebook     /      Twitter     /     YouTube     /     Instagram


Oumou SangaréOUMOU SANGARÉ : Mali – Wassoulou Music

  • Dimanche 29/07, 18h45 – Scène Parc Expo

Remarquée par sa voix, dès ses cinq ans, la chanteuse malienne Oumou Sangaré fait ses débuts dans la musique avec le soutien de Ali Farka Touré. Elle réalise son premier album en 1990 en s’insipirant des chants et danses traditionnels de Wassoulou, sa région d’origine. Son nouvel album « Mogoya » marque un tournant dans la carrière discographique d’Oumou Sangaré. Après une vingtaine d’années de fidélité à World Circuit, le renommé label anglais qui l’a lancée sur le plan international, Oumou vient de signer avec un label plus petit mais vaillant, le français No Format. «Mogoya» a été réalisé par le trio français A.l.b.e.r.t, musiciens et producteurs pop et french-touch (Air, Phoenix, Beck, Franz Ferdinand, Feist…). Sa musique reste enracinée dans l’Afrique de l’Ouest et gagne en touches de guitares psychédéliques, en claviers qui soufflent, en groove et en espace.

Facebook     /     YouTube     /     Instagram


FederFEDER : France – Electro

  • Vendredi 27/07, 01h15 – Grande Scène du port

Il n’aura pas fallu longtemps à Feder pour s’imposer comme une figure majeure de la nouvelle scène électro en France. Installé à Paris, Feder connaît un succès retentissant avec le tout premier morceau qu’il décide de diffuser, un remix de Sixto Rodriguez. Alliant ses inspirations personnelles, faites de deep house, de pop et d’electro, il a sorti depuis plusieurs titres qui se sont tous révélés être de véritables hits. En 2018 il revient avec un nouveau projet qui à été présenté aux 39ème rencontres Transmusicales de Rennes. A n’en pas douté, le big dancefloor à ne pas manquer pour clôturer comme il se doit la première soirée du festival.

Facebook     /     Twitter     /      YouTube     /      Instagram


Eddy De PrettoEDDY DE PRETTO : France – Rap/Chanson Française/Slam

  • Vendredi 27/07, 19h30 – Scène Parc Expo

Débarqué de Créteil, le jeune Eddy de Pretto cite aussi bien Frank Ocean, Kanye West que Claude Nougaro parmi ses influences. Il défriche des territoires inconnus où les thèmes et les sonorités qu’il emprunte au rap disputent l’espace aux grands noms de la chanson française. Son verbe sans filtre, âpre et sexuel, convoque la nuit, la fête et la drogue sans aucun artifice. Eddy de Pretto, c’est la chanson française qui fait un pas de côté et le rap français qui n’a désormais plus peur d’être sensible.

Facebook    /      Twitter     /     YouTube     /     Instagram


OfenbachOFENBACH : France – Electro

  • Samedi 28/07, 01h15 – Grande Scène du port

Amis d’enfance, César Laurent De Rummel et Dorian Lauduique, devenus producteurs et musiciens, proposent une deep house sensuelle imprégnée de sonorités rock. Figurant déjà dans les setlists d’artistes tels que Robin Schulz ou encore Tiesto, accumulant plusieurs millions de vues sur les réseaux, Ofenbach est la figure montante de la scène electronique française. Après avoir joué dans les plus grandes salles de France, leur dernier single « Katchi » fait déjà danser les foules.

Facebook     /     Twitter     /      YouTube     /     Instagram


Polo & PanPOLO & PAN Live : France – Electro/Pop

  • Samedi 28/07, 19h15 – Scène Parc Expo

Il y a quelque chose de très visuel dans leurs compositions, qui évoque inévitablement Disney, Debussy et Demy, les plages de sable fin et des fontaines de guimauve multicolore, la forêt tropicale et les terrasses de café. Le spectre est large, comme leurs envies, comme leurs fantasmes : Polo & Pan glanent inlassablement des sons, des images, des sensations au gré de leurs voyages et de leur expérience de DJ. C’est précisément ce qui fait le charme tenace de leur musique : un mélange de deep house, de chanson française, de pop et de sonorités du monde entier. Une combinaison qui a tout des séductions de l’enfance, du rêve, de l’imaginaire, quelque part entre le Neverland et Copacabana. Comme destinations, il y a pire…

Facebook     /     Twitter     /     Instagram


Gogol BordelloGOGOL BORDELLO : USA – Gipsy Punk

  • Vendredi 27/07, 00h00 – Scène Parc Expo

Gogol Bordello est né des aspirations punk tziganes du génial Eugene Hutz, qui voit le jour en Ukraine avant de fuir son pays. Il atterrit à New York et gère la programmation du Bulgarian Bar, faisant découvrir des musiques ethniques et multiculturelles à ses auditeurs. Le son des Balkans et de l’Est européen, sous-tendu par des groupes comme la Mano Negra ou Yuri Yunakov fait son apparition sur les playlists américaines. Gogol Bordello se forme en 1999 autour d’Eugene Hutz et de musiciens d’origine multiples. Le groupe s’assure une place de choix sur la scène punk new-yorkaise en administrant des live furieux à son public. «Gypsy Punks/Underdog World Strike» et «Super Taranta !» installent le groupe punk et son delirium syncrétique sur le devant de la scène underground. Gogol Bordello sème un joyeux bazar d’influences punk et populaires.
Gipsy’s not dead !

Facebook      /    Twitter     /     YouTube    /      Instagram


ALLTTA 20syl et Mr. J. MedeirosALLTTA 20SYL ET MR. J. MEDEIROS : France – Electro / Hip-Hop

  • Samedi 28/07, 00h00 – Scène Parc Expo

20syl et Mr. J. Medeiros se réinventent dans un duo franco-californien inclassable. Les textures organiques et les rythmiques électroniques du beat maker Nantais rencontrent le flow chirurgical et la poésie du rappeur de Los Angeles. Sur leur album éponyme, AllttA explore les styles, navigue entre boombap digital et futur beat. Ils se rencontrent en 2004 lors de la tournée européenne de Mr. J avec son groupe The Procussions alors que 20syl enregistre 73 touches, le premier album d’Hocus Pocus. La collaboration est spontanée et le titre “Hip Hop?” qu’ils enregistrent et clippent marquera l’histoire des collectifs. La distance et le temps n’estompent pas la complicité et les deux artistes ne cesseront de faire des apparitions sur leurs projets respectifs. 20syl et Mr. J. Medeiros concrétisent finalement aujourd’hui ce qu’ils projettent depuis leur rencontre : combiner leurs savoir-faire. Ils inventent le son d’AllttA, construisent une identité commune pour livrer un show unique.

Facebook      /    Twitter     /     Instagram


HerHER : France – Pop Groove

  • Samedi 28/07, 20h30 – Grande Scène du Port

HER c’est le projet musical de deux rennais, Simon Carpentier et Victor Solf. L’un est né en Allemagne, biberonné à Kraftwerk, tandis que l’autre a passé ses années lycéennes aux Etats-Unis, baigné par la Black Music. De cette dualité, le groupe puise sa force.
Les nombreuses influences émanent de chacune de leurs compositions. Leur musique est à la rencontre de Frank Ocean et Shuggie Otis ou Child of Lov et Aaaron Neville. Accompagné d’excellents musiciens, le résultat est bluffant : une musique planante qui nous donne immédiatement envie de danser.
A l’été 2017, c’est avec regret que le groupe a annoncé la disparition de Simon. Après deux très belles tapes, Her sera donc de retour avec un tout premier album dans le courant de l’année 2018, comme Victor avait promis à son acolyte et ami de toujours.

Facebook    /      Twitter     /     YouTube     /     Instagram


MeuteMEUTE : Allemagne – Fanfare Electro

  • Dimanche 29/07, 00h00 – Scène Parc Expo

Ce gang d’Allemands a fait vibrer les rues d’Hambourg avec une reprise aussi renversante que saisissante du morceau culte «Rej» de Âme. Une reprise jouée par une douzaine de cornes, tambours et xylophones en mouvements, rien de plus pour en prendre plein les mirettes. Cet ensemble de cuivres et percussions crée un nouveau genre en combinant musique de fanfare et techno hypnotique. Meute détache la musique électronique de la console de DJ, il casse les codes en créant une véritable interaction avec le public qui ne peut faire autre chose que de taper du pied …

Facebook     /     YouTube     /     Instagram


InüitINÜIT : France – Pop

  • Samedi 28/07, 22h00 – Scène Estuaire

Combo ardent passé maître dans la fusion parfaite des sonorités organiques et électroniques, Inüit façonne une galaxie sonore singulière, dansante et entêtanteles machines rencontrent les cuivres et où les percussions font écho à une voix cristalline et captivante. Inüit assortit rythmiques chaloupées et mélodies accrocheuses nourris à la Radiohead, Foals ou encore Arcade Fire. L’énergie est solaire et sur scène, le son vous remue les tripes et réveille vos sens. Après avoir sorti un premier EP, Always Kevin, produit par The Shoes en juin 2017, enflammé le Printemps de Bourges et Rock en Seine, Inüit s’annonce comme l’un des futurs grands noms de la scène électro-pop française !

Facebook     /     Twitter     /      YouTube    /      Instagram


Ghetto KumbéGHETTO KUMBÉ : Colombie – House Afro Colombienne

  • Dimanche 29/07, 23h30 – Scène Estuaire

Originaire de Bogota, le trio Ghetto Kumbé revisite le patrimoine sonore des tropiques et intègre la house dans leur fièvre percussive contractée dans les Caraïbes et héritée, entre autres, de la cumbia. Par la pulsation et la ferveur, il raconte la part sombre de l’histoire afro-colombienne, de l’esclavage à l’émancipation. Mi-futuriste mi-rituel, le résultat est si magnétique que les boussoles en perdent le Nord.

Facebook     /     Twitter      /     Instagram


Kokoko!KOKOKO! : République Démocratique du Congo – House Techno Afro Funk

  • Vendredi 27/07, 02h00 – Scène Estuaire

KoKoKo ! est le projet d’un collectif réunissant le producteur français Débruit et deux des principales figures musicales de Kinshasa, le groupe Slum Robots et le performer Makara Bianco.
À l’initiative de la Belle Kinoise, société de production vidéo et label dénicheur de talents kinois (Staff Benda Bilili, Mbongwana Star), ces jeunes artistes ont mis à contribution leur génie créateur en concevant des instruments de musique issus de matériaux de récupération et dont les sonorités sont simplement bluffantes, pour jouer sur de nouveaux territoires sonores aux confins des musiques percussives et électroniques. Le morceau Likolo est d’ailleurs une bombe atomique (et néanmoins artisanale) dont l’onde de choc risque de se faire entendre dans le monde entier ! Impossible de ne pas danser sur ces sons de Kinshasa qui reflètent le chaos et les explosions de survie. Le show de KoKoKo ! s’annonce tout simplement bouillant !

Facebook     /     Twitter     /     YouTube     /     Instagram


AdnateADNATE : Australie – Graffeur

Adnate est un portraitiste australien qui utilise la bombe aérosol et l’acrylique pour créer des visages de femmes et d’aborigènes qui prennent vie sur des façades de 5 mètres de haut visibles à New York, Berlin, Toulouse… Il a d’abord commencé comme artiste-graffeur dans les rues de Melbourne avant de se tourner vers un art de rue monumental et hyperréaliste. Ses fresques murales se concentrent maintenant quasi-exclusivement sur le peuple indigène de l’Australie. Affolé par la place des aborigènes dans la société australienne, Adnate propose de leur redonner la place qu’ils méritent à travers sa peinture. «Les gens ont raconté des histoires en faisant des marques et des dessins sur les murs depuis la nuit des temps. Ils permettent aux gens de savoir qu’ils ont vécu ici. A son tour, à travers son art, il souhaite maintenant aider les cultures anciennes à survivre. Si le Street-Art n’existait pas, nous ne saurions jamais que ces gens existent et ont vécu sur ces terres bien avant nous. Adnate vit toujours à Melbourne.

Si vous souhaitez assister à la réalisation de la fresque d’ADNATE, rendez-vous sur le pignon nord de l’immeuble le Caraïbe, situé à l’angle des rues Henri Gautier et Frères Pereire du 22 au 25 juillet 2018.


JOHN HARLAN NORRIS : Arkansas / USA – Artiste / Plasticien

C’est à John Harlan Norris, plasticien, professeur et musicien, originaire de NicholasvilleKentucky, que nous devons l’identité visuelle de ces Escales 2018. Son travail explore des approches alternatives au portrait. Il étudie des notions telles que l’identité professionnelle et les constructions virtuelles de soi. John Norris a exposé son travail dans de nombreuses galeries aux Etats-Unis telles que Werkartz (Los Angeles, CA), Trestle Gallery (Brooklyn, NY), Galerie Jonathan Ferrara (Nouvelle-Orléans, LA), Institut 193 (Lexington, KY), Centre d’art contemporain Las Vegas (Las Vegas, NV), Musée des beaux-arts de la Floride (Tallahassee, Floride)… Il est récipiendaire d’une bourse d’artiste individuelle du Conseil des arts de l’Arkansas, d’un prix de la faculté de recherche de l’ASU (Ecole de design) et d’une bourse d’artiste de la Great Meadows Foundation. Il enregistre et joue également dans les projets musicaux. John Harlan Norris vit à Lexington où il est professeur agrégé d’art plastique à l’Université d’État de l’Arkansas.

Instagram


Battle Corde LisseBATTLE CORDE LISSE : France – Drapés Aériens

  • Dimanche 29/07, 16h30 – Scène Estuaire

Dans le cadre de sa 9e édition, le Festival des Rencontres de danse aérienne s’associe au Festival les Escales pour la troisième année consécutive d’après une idée originale de Fred Deb’, l’une des première artistes évoluant sur corde lisse. Cette discipline émergente du cirque contemporain rassemblera des artistes européens et internationaux venus s’affronter individuellement et en équipe.

Facebook


GlaöGLAÖ : France – Electronic Didgeridoo

  • Vendredi 27/07, 20h45, 23h00, 00h45 – Salle Jacques Brel
  • Dimanche 29/07, 19h00, 20h45, 22h45 – Salle Jacques Brel

David Gouin est un musicien multi-instrumentiste : guitare, didgeridoo, mélodica, percussions, compositeur de musiques assistées par ordinateur et créateur de Glaö en 2008Brice Tenailleau (batterie, percussions et clavier) complète la formation en 2017.

Ensemble, ils enregistrent une musique particulièrement habitée, subtil mélange musical de Dub, Trance et World Music. Glaö vous transporte aux frontières de la magie au travers de ses compositions originales et de ses chants mystiques. Didgeridoo, guitare électrique, batterie, percussions, clavier et machines endiablées produisent une musicalité originale aux tonalités chamaniques, alliance de rythmiques actuelles et sophistiquées soutenues par une base tribale envoûtante.

Facebook     /     SoundCloud     /     YouTube


WALKABOUT SOUND SYSTEM : France – Soul Groove Hip Hop

  • Vendredi 27/07, 17h30 – Entrée Festival
  • Samedi 28/07, 18h00 – Entrée Festival
  • Dimanche 29/07, 16h00 – Entrée Festival

Perché sur son estafette au design vintage, Tony S. ravive l’esprit originel des sound-system mobile, véritable sono autonome à l’assaut des routes et des festivals. Après un tour de France, cette figure des DJ’s marseillais, graphiste et agitateur de la culture black-music, pose les enceintes de son Walkabout Sound System aux Escales de Saint-Nazaire ! Situé à l’entrée du festival, sa mission sera d’accueillir les festivaliers sur un mini dance-floor. En fin expert des groove soul, hip hop, funk d’hier et d’aujourd’hui, Tony S. enchaîne les sélections exigeantes et pépites les plus dansantes pour ouvrir chaque soir de cette prochaine édition du Festival Les Escales. Ready to dance ?

Facebook


 

Dj PhilemonDJ PHILEMON – BOUM FOR KIDS : France – Jeune Public

  • Vendredi 27/07, 18h30 – Scène Club
  • Samedi 28/07, 18h30 – Scène Club
  • Dimanche 29/07, 18h15 – Scène Club

Amateur de musique depuis une vingtaine d’années, Philemon préfère partager sa collection de disques et animer des dancefloors plutôt que de les laisser dans ses bacs. C’est ainsi qu’il fait trémousser les petites gambettes des petits et des grands depuis quelques années dans de nombreux Festivals et salles de concerts (Ubu, 6 par 4, Transmusicales, Mettre en Scène, Travelling, Mythos, Cirque ou Presque…) avec ses pépites qu’il va chercher des 50’s à aujourd’hui. Ce gars-là aime nourrir vos oreilles de bons sons et user vos semelles ! Vous aurez été prévenus !


Confidence ManCONFIDENCE MAN : Brisbane/Australie – Electro Pop

  • Vendredi 28/07, 21h45 – Scène Parc Expo

Sous les traits de Confidence Man, se dissimule une véritable machine à danser. Révélation des Transmusicales 2017, le quatuor s’impose comme l’un des groupes les plus excitants du moment. « Réanimant toute la fantaisie dance des années 90 (Fatboy Slim, Groove Armada) et les pas de danse décomplexés des années disco, mené d’une main de fer par la belle Janet Planet, accompagnée au chant par son binôme Sugar Bones, les australiens se distinguent par leurs costumes affriolants : slip moulant pour lui et mini combinaison blanche pour elle. Épaulés par les mystérieux musiciens Reggie Goodchild (clavier) et Clarence McGuffi (batterie), tout de noir vêtus et masqués, ces bêtes de scène seraient bien capables de faire «twerker la reine d’Angleterre » Come on and dance !

Facebook     /      Twitter     /     Instagram


RVGRVG : Melbourne/Australie – Rock Garage

  • Vendredi 27/07, 23h45 et Samedi 28/07, 00h00 – Scène Estuaire

Le quatuor porté par la chanteuse Romy Vager, auteur-compositeur-interprète (RVG signifie Romy Vager Group), Reuben Bloxham à la guitare, Angus Bell à la basse et Marc Nolte à la batterie appartient à la scène alternative de Melbourne. La voix profonde de Romy, sa personnalité, ses textes ciselés, parfois graves nous interpellent sur cette société tantôt partisane, tantôt excluante. On y parle de l’isolement des transgenres, de l’amour 2.0 ou encore de la destinée de l’être humain jusqu’à sa fin, la mort. L’univers de RVG, n’est pas sans rappeler celui du Velvet Underground et de sa chanteuse iconique Nico. Le groupe sort un premier album sublime “A Quality of Mercy” une collection de huit morceaux post-punk serré et incisif inspiré par le rock garage des années 70. C’est un véritable coup de coeur que nous sommes très heureux de présenter pour la première fois en France !

Facebook     /     Instagram


RemiREMI : Melbourne/Australie – Hip Hop

  • Vendredi 27/07, 21h30, Samedi 28/07, 20h00 et
  • Dimanche 29/07, 21h15 – Scène Estuaire

REMI est un jeune rappeur dont le nom complet est Remi Kolawole. Sur scène, il est accompagné par son producteur Sensible J, avec qui il a réalisé l’album “Divas & Demons”. Ce premier opus élu meilleur album indé en 2015 en Australie, est un véritable journal intime que l’artiste aime livrer sur scène au travers d’un show musclé. REMI y relate avec subtilité son vécu : l’amour, la politique, ses états d’âmes. Interprète accompli et véritable showman, c’est aux côtés de Danny Brown, Vic Mensa, De La Soul et Joey Bada$$ qu’il a fait ses premières armes. Sa performance promet donc d’être monstrueuse !


Alex LaheyALEX LAHEY : Melbourne/Australie – Pop Rock

  • Samedi 28/07, 2h00 – Scène Estuaire
  • Dimanche 29/07, 17h45 – Grande Scène du Port

La scène de Melbourne en Australie est en pleine effervescence! Après Courtney Barnett, Jen Cloher, Olympia, Ali Barter, Wesley Fuller et tant d’autres, voici Alex Lahey, une jeune chanteuse de 24 ans qui vient de sortir son premier album chez Dead Oceans. A la différence des artistes cités précédemment, celle-ci déploie un Rock particulièrement incisif et direct, celui d’une kid des 90’s qui a grandi au son du Grunge. Avec la sortie de son EP « B-Grade University » en 2016 les choses s’accélèrent. Les radios s’emparent de son single “You Don’t Think You Like People Like Me” et la jeune Alex devient alors l’une des révélations australiennes les plus attendues. Elle n’aura pas mis longtemps à confirmer ce statut de “meilleur espoir féminin” de la scène pop-rock australienne avec des titres à la fois pêchus, accrocheurs et puissants. Son style entre powerpop et indie pop s’aventure parfois vers le rock plus classique et un style un peu plus punky, mais sans jamais tomber dans le cliché ou le convenu. C’est certain : « I Love You Like a Brother » est un album de Rock détonnant et hautement addictif qui laisse la part belle à une jeune artiste punk-rock qui croque la scène et le rock à pleine dent !

Facebook     /     Twitter     /      Instagram


Ecca VandalECCA VANDAL : Melbourne/Australie – Electro/Punk/Hip Hop

  • Samedi 28/07, 21h30 et
  • Dimanche 29/07, 21h30 – Scène Parc Expo

Ecca Vandal a quitté l’Afrique du Sud avec ses parents après l’apartheid, à la fin des années 80. Après s’être installée à Melbourne, Ecca s’est penchée très tôt sur le jazz avant de découvrir le monde enivrant du hip hop et l’esprit DIY du punk rock. Pour elle, Björk est une héroïne musicale et Miles Davis est son artiste favori de tous les temps. Elle s’est construite avec de multiples références et a continué à flirter avec les genres tout au long de sa carrière musicale. Aujourd’hui elle défend sur scène un album de douze titres, qui porte son propre nom. En live, son attitude provocante mêlée à une tornade d’influences vous emmènera au beau milieu d’un club de Jazz Australien qui se permet des écarts de programmation. Un hip-hop frais et décalé à découvrir absolument !

Facebook     /     Twitter      /    Instagram


Fantastic ManFANTASTIC MAN : Melbourne/Australie – House Techno

  • Vendredi 27/07, 00h15
  • Samedi 28/07, 22h00
  • Dimanche 29/07, 22h15 – Scène Club

Fantastic Man est le projet solo de l’artiste originaire de Melbourne, Mic Newman. Après une série de remixes, qui a commencé avec les labels Wolf Music de Londres et Let’s Play House de New York jusqu’à ses projets plus récents sur Love on The Rocks de Berlin, Fantastic Man a créé un flot ininterrompu de remixes très recherchés. Aujourd’hui, Mic Newman développe ses propres projets à travers Fine Choice Records, une plateforme pour sa propre musique et Superconscious, une coopérative qui se concentre sur le développement d’artistes basés à Melbourne. Fantastic Man est connu pour ses sélections entre ambient New Age et acide tribale, qui lui ont valu d’être programmé dans les clubs et les festivals électros les plus exigeants du monde ! A n’en pas douter, il va retourner le dancefloor et vous embarquer Down Under pour un très long voyage !

Facebook


CC:Disco!CC:DISCO! : Melbourne/Australie – Disco House

  • Vendredi 27/07, 22h00 
  • Samedi 28/07, 00h15
  • Dimanche 29/07, 20h00 – Scène Club

CC:DISCO! mixe disco, house et boogie avec son cœur aux commandes. Sans prétention aucune, elle fait vibrer le dancefloor comme personne, juste de l’émotion à l’état pur. Véritable pilier des clubs de Melbourne, CC a commencé à 15 ans en présentant une série musicale sur la radio locale PBS FM «Smoke and Mirrors» qui est aujourd’hui essentielle pour démarrer le we. Sa dévotion à la musique électronique lui a permis d’obtenir son laisser passer pour jouer sur les plus grandes scènes électros du monde et sa propre soirée Club Coco est aujourd’hui un chapitre important de la vie nocturne de Melbourne. Elle vous attend pour enflammer la piste !

Facebook      /     Twitter     /     Instagram


Ben WhitingBEN WHITING : Melbourne/Australie – Indie Folk

  • Vendredi 27/07, 18h30 – Scène Estuaire
  • Samedi 28/07, 21h00, 23h15 – Salle Jacques Brel
  • Dimanche 29/07, 19h30 – Scène Estuaire

Jouer dans la rue à Melbourne est une véritable institution pour les musiciens, un passage qui force la reconnaissance. Ces « Buskers » posent chaque jour leurs sons sur le trottoir de la City. Ben, y a fait ses preuves et aime s’y produire encore, comme une relation simple et directe avec un public d’inconnus.

A l’image de Tash Sultana, Passenger ou Ed Sheeran, la rue lui a offert une légitimité et ouvert les portes des clubs et festivals nationaux.Depuis le début de sa carrière, Ben a également partagé très souvent la scène avec ses compatriotes Marlon Williams, Angus et Julia Stone et Faker. Ses chansons, entre beauté et obscurité, soutenues par une instrumentation délicate, portée par une voix magnétique et des accords de guitare singuliers, amènent une dimension contemporaine à l’Indie folk, style qu’il affectionne tout particulièrement. Une véritable pépite australienne donc, à découvrir d’urgence!


Les Escales 2018