Magnétic – Cie Jérôme Thomas

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 02/04/2019
20:30 - 21:30

Emplacement
Théâtre de Saint-Nazaire

Catégories


Jérôme Thomas est la référence dans le monde du jonglage, un art qui l’a conduit à collaborer avec des artistes comme Michel Portal ou Jacques Higelin. Inspiré par HIC HOC, sa première création conçue il y a plus de vingt ans, il hypnotise ici les spectateurs avec quatre jongleuses-danseuses. Comme par le passé, sans trucage, ni décor, Jérôme Thomas dessine une nouvelle rêverie visuelle. Si la lumière joue un rôle fondamental dans cette création, elle permet surtout de capter notre attention à chaque instant. Sur une musique contemporaine de Wilfried Wendling, des balles entrent en suspension. Elles flottent puis forment un ballet, comme une invitation au songe. Quatre interprètes manipulent notre regard avec des élastiques par un jeu d’images cinétiques. Un impressionnant voyage onirique, révélé par de simples objets, se fabrique avec précision sous l’impulsion des jongleuses. Dans cette envoûtante promenade pour le regard et l’esprit, on se laisse emporter par les images en trompe-l’œil.

La création autour de l’artiste Jérôme Thomas et la transmission sont les principaux axes de la Compagnie. ARMO (Atelier de Recherche en Manipulation d’Objets)/Compagnie Jérôme Thomas a été fondée en Bourgogne en 92. Jérôme Thomas en est le directeur artistique depuis sa création et la co-dirige avec Agnès Célérier depuis 2000. Longtemps associée à L’Arc, scène nationale Le Creusot, qui fut jusqu’en 2000 à la fois son lieu de résidence et son fidèle co- producteur, son siège social est désormais établi à Dijon (depuis 2004).

La compagnie est en convention avec la DRAC-Bourgogne, Ministère de la Culture et de la Communication depuis 1999 et en Convention triennale avec le Conseil Régional de Bourgogne depuis 2008. En 2016 la Compagnie a été reconnue compagnie à rayonnement national et international par le Ministère de la Culture.

Au cours de son histoire, la Compagnie a eu des rapports privilégiés avec plusieurs lieux dont le Cirque-Théâtre d’Elbeuf, pôle national des arts du cirque – Haute Normandie, Cirque Jules Verne, Pôle national Cirque et Arts de la rue d’Amiens, La Passerelle, scène nationale des Alpes du Sud-Gap, de 1995 à 2003 le Théâtre 71, scène Nationale de Malakoff, aujourd’hui le Sirque, Pôle National des Arts Du Cirque de Nexon, en Nouvelle Aquitaine (Jérôme Thomas est artiste associé jusqu’à fin 2018) et le Cirque Jules Verne, Pôle national Cirque et Arts de la Rue d’Amiens, en compagnonnage depuis 2017.

Agora, Centre culturel PNAC Boulazac-Aquitaine a accueilli et coproduit deux créations en résidence (Rain/Bow et Ici.). Cette dernière production a été également coproduite par La Comédie de Caen, CDN de Normandie et le Théâtre Dijon Bourgogne, CDN et donnée à Paris en Avril 2012 au Théâtre Monfort et au Centquatre-Paris. En 2011 et 2012, la Compagnie a été fortement liée à l’Académie Fratellini : Jérôme Thomas y est intervenu comme conseiller artistique auprès du CFA. Une collaboration diversifiée se poursuit depuis. Les tournées à l’étranger ont souvent reçu le soutien de l’AFAA, puis Cultures France et Institut Français.

À ce jour cinq créations de la Compagnie ont reçu l’aide à la création cirque : Cirque Lili (2001) Rain/Bow arc après la pluie (2005), Libellule et Papillons !! (2008), FoResT (2013), Hip 127, la Constellation des cigognes (2016). Depuis 2010, le chapiteau-manège construit en 2001 pour Cirque Lili a été remonté en Côte d’Or et rénové par la Compagnie. Il a été prêté à des associations culturelles, La Fact à Vitteaux, l’Association CirQ’ônflex à Dijon (avec laquelle la Compagnie s’est associée pour favoriser le développement du Cirque à Dijon et en Bourgogne, l’Académie Fratellini à Saint-Denis. La création et la transmission sont depuis l’origine les principaux axes de la Compagnie Jérôme Thomas.

CRÉATIONS : Quipos, Hic Hoc, Amani ya bwana, Le Banquet, « 4 » qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec…, IxBE, Cirque Lili, Milkday, Rain/bow, arc après la pluie, Libellule et Papillons!!, Sortilèges, Ici. , FoResT, Hip 127 la Constellation des Cigognes, Magnétic… créations de Jérôme Thomas, regroupant des artistes d’horizons différents, issus des arts du cirque, de la danse contemporaine, de l’acrobatie. Le travail de la Compagnie s’appuie souvent sur des créations musicales contemporaines, et de nombreuses commandes ont été faites aux compositeurs pour ces différentes pièces (Laurence Ollivier, Xavier Garcia, Pascal Lloret, Xavier Demerliac et l’Attirail, Guy Klucevsek, Jean-François Baëz, Max Nagl, Pierre Bastien, Roland Auzet, Wilfried Wendling…).

Jérôme Thomas / Photo : Christophe Raynaud de Lage
Jérôme Thomas / Photo : Christophe Raynaud de Lage

Biographie de Jérôme Thomas

Jongleur d’abord formé au cirque avec Annie Fratellini et au cabaret, il s’orienta très tôt vers le jazz et collabora avec de nombreux musiciens : Bernard Lubat, Carlo Rizzo, Marc Perronne, Pascal Lloret, Alfred Spirli, Jacques Higelin, l’ARFI, Trio Bravo, Andy Aimler, ensemble Aleph, Michel Portal et bien d’autres. Ces rencontres l’orientèrent vers une pratique de l’improvisation. Après avoir créé Artrio (1988) avec Jean-Paul Autin et Carlo Rizzo, il interpréta Extraballe (1990) un solo en collaboration avec le chorégraphe Hervé Diasnas, puis Kulbuto (1991), une création collective. Il est le directeur artistique de A R M O (Atelier de Recherche en Manipulation d’Objets) – Compagnie Jérôme Thomas depuis sa création en 1992 et la codirige avec Agnès Célérier depuis 2000. La compagnie produit Quipos, monde de cordes et Hic Hoc, univers onirique en 1995, Amani Ya Bwana, avec les acrobates kenyans, Les Jambo Mambo en 1996, Le Banquet avec le GR12, groupe de recherche de la compagnie en 1997, 4 – Qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec… en 1998, IxBE d’après Extraballe avec Simon Anxolabéhère en 2000 à L’Arc, Scène Nationale du Creusot, théâtre de résidence pendant de nombreuses années. Ces spectacles ont largement tourné à l’étranger.

Cirque Lili rappela Jérôme Thomas au cirque à Lannion en mai 2001 et fut joué plus de 300 fois sous le chapiteau construit pour l’occasion. Il créa ensuite Milkday (Théâtre 71-Malakoff 2003), Le fil… et ses invités pour le Cirque Jules Verne d’Amiens (d’après Le Fil mis en scène pour les musiciens Michel Aumont et Daniel Pabeuf, prix de La Région Bretagne) puis Pong avec le mime suisse Markus Schmid, aux Sujets à Vif (SACD – Festival d’Avignon).

Rain/Bow, arc après la pluie, ballet jonglé pour dix artistes formés à la même pratique du mouvement et de la manipulation d’objets, fut créé en 2006 en versions théâtre (à Boulazac) et cirque (Cirque Jules Verne à Amiens où la compagnie fut en résidence pendant 3 ans).
En même temps que ces pièces écrites, Jérôme Thomas poursuivit ses recherches sur l’improvisation et la relation entre jonglage et musique avec Juggling Hands / Les Hurluberlus / Duo  » Jérôme Thomas invite Jean François Baëz « .

En 2007, il mit en piste le spectacle d’inauguration du Cirque Théâtre d’Elbeuf, Jeux de Piste.
En 2008, il créa Libellules et Papillons !!, spectacle pour 8 artistes avec un solo chorégraphié par Pedro Pauwels, Papillons! pour la rue, Sortilèges, spectacle pour enfants, Deux hommes jonglaient dans leur tête, en collaboration avec le compositeur Roland Auzet et sous le regard de Mathurin Bolze.

Il participe au spectacle de Jean Lambert Wild, Le Malheur de Job (CDN de Caen). En octobre 2010, il créa Ici avec le mime suisse Markus Schmid et le musicien Pierre Bastien, un spectacle en trois mouvements, pour deux artistes et une musique mécanique. En 2012, il créa Sur des œufs avec Jean-Marie Maddeddu, à La Brèche à Cherbourg – festival Spring. En 2013, il crée FoResT, un spectacle pour le chapiteau de bois et de toile rouge de la compagnie, avec la musique de Jean-François Baëz.

Parallèlement, Jérôme Thomas a toujours transmis sa pratique et donné de nombreux stages en France et à l’étranger. Il est plusieurs fois intervenu à l’École du cirque de Moscou et au CNAC de 1989 à 1993. Conseiller artistique à l’Académie Fratellini, il intervient dans le parcours des apprentis en tant qu’enseignant, cursus jonglage. Il crée Colosse, spectacle de fin d’année en décembre 2012.

En 2014, il met en scène avec la collaboration de Martin Palisse, le spectacle de fin d’études de la 26ème promotion du Centre National des Arts du Cirque (CNAC), Over the Cloud.
En 2015 il interprète la pièce d’Henry Fourès pour jongleur et sextuor, Dels dos Principis, créée à Strasbourg au festival Musica, produite par L’Ircam et la Cie Jérôme Thomas. En 2016, Hip 127 la Constellation des Cigognes, pièce pour 7 jongleurs et une artiste lyrique a été créé à l’Opéra de Limoges avec l’orchestre de l’Opéra. La musique est de Roland Auzet, la mise en scène et la chorégraphie de Jérôme Thomas et Martin Palisse. En 2017, il créé un spectacle in situ pour le Festival A Corte, Promenade Jonglée, en Italie et en octobre Magnétic, une pièce inspirée de Hic Hoc en collaboration avec Wilfried Wendling de la Muse en Circuit.

Il a été l’instigateur en 1996, avec l’aide de nombreux artistes et du Théâtre 71 de Malakoff, du premier Festival de Jonglage Contemporain et improvisé, Dans la Jongle des Villes. La dernière édition de cet événement a eu lieu en juin 2001. En 2001, il fut aussi directeur artistique des Arts de la Jongle à l’Espace Chapiteaux du Parc de la Villette dans le cadre de l’Année du Cirque. En 2001 encore, Jérôme Thomas a été membre du Comité d’honneur de l’Année des arts du Cirque. En 2003, il a reçu le prix SACD pour les Arts du Cirque et a été élu en 2009 et en 2015 Administrateur délégué – Arts du Cirque à la SACD.

Récompenses:  Membre du Comité d’honneur de l’année du Cirque en 2001. Le Prix SACD pour les Arts du Cirque en 2003